Home
Le Trio for me-dable
Biographie
CD & extraits & répertoire
Agenda
Photos
Contact
Biographie

Retour

deutsche Version

Toulouse - Stuttgart

Boudu con! C’est bien à Toulouse, dans la petite clinique du Buscat que j’ai vu le jour, un matin de mars 1960. C’est aussi dans la “ville rose” que j’ai grandi, une ville où non seulement “les mémés aiment la castagne” mais également où la musique et les arts lyriques ont toujours tenu une place importante dans la vie de ses habitants. Au Moyen-Âge, les troubadours divertissaient les nobles à la cour. C’est en reprenant une tradition datant du XIV siècle qu’a été créé à Toulouse en 1954 le “grand concours du chant”, permettant à cette ville de devenir avec son prestigieux Orchestre du Capitole la capitale européenne du Bel Canto. C’est enfin à Toulouse que de grands artistes comme Claude Nougaro, Francis Cabrel et beaucoup d’autres ont développé leur talent. Et l’Espagne ? Celle qui “pousse un peu sa corne” tant elle est proche et présente, joue un rôle important dans le foisonnement musical de cette capitale du sud...

Mais revenons à moi: à 15 ans, je peux enfin réaliser un vieux rêve: l’achat d’une guitare d’occasion avec mes premières économies. Venant d’un milieu social plutôt modeste, il n’est pas envisageable d’apprendre cet instrument par la voie normale d’une école de musique. C’est donc en autodidacte, grâce aux tablatures trouvées dans des partitions des Beatles ou de George Moustaki et avec quelques conseils de copains plus avancés que moi que je commence ma relation avec cet instrument.

Au bout d’un an de durs et laborieux exercices, la joie de pouvoir -avec quelques copains de lycée- former un groupe! Sous le nom prometteur de “Musique-Ambiance”, nous jouons dans des balloches de village de la région toulousaine.

Notre répertoire est complet: du musette pour les anciens au rock des années 70 pour les jeunes, nous avons de quoi faire danser tous les publics ...qui ne sont pas trop exigents! C’est pourtant à ce répertoire éclectique que je dois ma culture musicale de base.

Las! Après le “bac”, voici que nos chemins se séparent et que nous nous dispersons aux quatre coins de France et de Navarre. Le groupe cesse d’exister. Je continuerai donc mon chemin seul. C’est à partir de cette époque que je commence à m’intéresser à des artistes de la chansons française auxquels je n’ai jusqu’ici prêté qu’une oreille distraite. Je découvre la richesse musicale et lyrique d’un Jacques Brel, la poésie et l’humour d’un George Brassens, la puissance vocale d ’un Claude Nougaro (que j’ai la chance de rencontrer un jour de facon tout à fait fortuite dans une salle de l’Université du Mirail), la chaleur du timbre de voix d’un Yves Montand ... Et je découvre la joie d’interpréter ces chansons, de moduler ma voix en fonction des sentiments que les textes ou la mélodie me font ressentir et de les exprimer...  

Kopie_von_IMG_3946_klein_ausgeschnitten

Depuis 1986 je vis en Allemagne, près de Stuttgart. Pendant des années, ma vie professionnelle et ma vie familiale n’ont laissé que peu de place à la musique. Mais l’envie de jouer et celle de chanter n’ont jamais faibli. Malgré les contraintes quotidiennes, j’ai continué à me consacrer à mes instruments: la guitare et la voix. Des musiciens ont croisé mon chemin, et m’ont permis de découvrir d’autres styles. Par exemple Antonio Andrade qui m’a initié aux techniques de la guitare flamenca, relayé plus tard par d’autres professeurs lors de stages de guitare en Andalousie. 

Un beau jour, je me suis retrouvé sur un scène à interpréter des chansons françaises connues et j’ai pris conscience de l’interêt que porte un certain public allemand à ce genre de musique. Intime et personnel, le contact avec cet auditoire attentif est devenu une raison d’élargir mon répertoire de chansons françaises en renouant avec des artistes qui m’avaient profondément marqué.

La coopération avec des artistes de talent comme l’accordéoniste Franco Ferrero et le contrebassiste Christian Brinkschmidt s’est révélée très positive et représente un enrichissement musical que le public honore à chaque représentation.  

 Comme si nous arrivions à faire passer des choses dans un langue et un style musical pourtant difficilement accessibles à beaucoup, les portes se sont ouvertes et notre public s’est élargi: aujourd’hui de café-théâtres en restaurants et de centres culturels en festivals, nous nous produisons dans des endroits très divers notre rayon d’action n’a cessé de s’étendre.

Le genre “Chanson française”est devenu mon activité musicale préférée, même si parallèlement je continue à m’intéresser à d’autres styles de musique en faisant partie entre autre du groupe “EL Duo Doma/Grupo Doma (pour plus d’infos voir www.elduodoma.de

KUW_7632_7X5_50
Chanson